Quelle clôture ou treillis pour votre jardin ?

Ajouter un commentaire

Haie végétale, barrière basse, cloison opaque… Il existe de multiples solutions pour clôturer son jardin. À choisir en fonction de vos besoins et de l’urbanisme local.

Clôturer son jardin, pour quoi faire ? Cette coutume bien ancrée dans nos habitudes n’a rien d’obligatoire. Elle a en revanche une utilité… Voire même plusieurs !  À savoir, délimiter votre parcelle de terrain, vous isoler des regards indiscrets, renforcer la sécurité de votre enclos. Déterminer votre priorité en la matière vous aidera à choisir parmi les nombreux modèles de clôtures sur le marché.

Dans l’optique d’une simple matérialisation des limites du jardin, des options peu coûteuses sont bien adaptés : grillage souple, canisse, lisses horizontales ou barrières traditionnelles basses en bois. Pour masquer la vue, vous pouvez vous contenter d’un treillis de jardin agrémenté de plantes grimpantes ou recouvert d’une imitation gazon. Pour une clôture plus nature, pensez aux haies végétales, de préférence composées avec des essences locales à feuillage persistant. Dans ce cas, et si une taille régulière ne vous rebute pas, direction la jardinerie où vous trouverez les bons conseils, ou bien chez Botanyland, en choisissant une bordure de jardin.

Respecter les règles locales

Pour une enceinte apportant une meilleure protection contre les intrusions, vous avez aussi maintes possibilités. Outre les murs en pierre ou en béton, il y a les clôtures en fer forgé et les panneaux pleins ou en matériaux composites, en aluminium, bois ou PVC. Les fabricants proposent un grand choix de styles et de couleurs vous permettant aisément de rester en harmonie avec l’environnement et le style de votre maison.

Sur le plan pratique, il vous faudra prendre en compte la nature du sol et choisir le mode de fixation de la clôture en fonction de l’exposition au vent. Avant de réaliser votre projet, il est important de consulter le plan local d’urbanisme de votre commune. Il peut interdire certains matériaux ou imposer une hauteur maximale ainsi qu’une distance minimale avec la voirie. En général, une déclaration de travaux est requise et si vous résidez dans un lotissement, son règlement contient souvent des obligations spécifiques concernant les clôtures.

Laisser une réponse